{FIRSTNAME LASTNAME}
Gabriel Dorthe
Doctorant
Université de Lausanne
Faculté des géosciences
et de l'environnement
Géopolis 3532
CH-1015 Lausanne

Thèse de doctorat en cours

Dernière mise à jour: 31 août 2015

-> MERCI DE CONSULTER ACADEMIA OU LINKEDIN



Titre (provisoire):

"Ce que le transhumanisme veut dire. Implications épistémiques, éthiques et environnementales du transhumanisme."

Cotutelle entre Prof. Dominique Bourg, Université de Lausanne, et Prof. Bernadette Bensaude-Vincent, Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Résumé du projet de thèse:
L'intuition inaugurale de ce travail de thèse, l'hypothèse principale sur laquelle il s'agira d'enquêter est la suivante. Le transhumanisme parle certes beaucoup (textes, participation à des débats publics, interviews, expositions, etc). Mais il en dit également un peu plus. Volontairement ou non, son message excède son discours explicite. Les discours transhumanistes interviennent dans le grand jeu des valeurs, des normes et des représentations. La rapide progression de la visibilité (quand ce n'est pas de l'adoption) des idées transhumanistes atteste de leur résonnance avec un certain nombre des préoccupations contemporaines. Certaines sont assez évidentes (souci de reculer la mort devant la perte de son sens métaphysique, demande sociale pour une médecine personnalisée alliant le thérapeutique et l'"augmentation", etc), alors que d'autres seront probablement plus difficiles à identifier. Pour décrypter et interpréter le sens et les effets du transhumanisme sur les débats contemporains, pour être en mesure d'entendre ce qu'il a à dire, je l'observerai sous trois perspectives croisées. J'analyserai ses implications épistémiques, éthiques et environnementales, sans perdre de vue que c'est le croisement de ces perspectives qui permettra l'interprétation la plus féconde.