{FIRSTNAME LASTNAME}
Christophe Gilliand
Doctorant FNS
Université de Lausanne
Faculté des géosciences
et de l'environnement
Géopolis 3532
CH-1015 Lausanne
 
 
Tél. +41 21 692 3556
Fax +41 21 692 3555
Christophe.Gilliand@unil.ch

Doctorant-FNS, j'ai intégré le groupe de recherche des humanités environnementales de l'IGD en mars 2018 en vue de réaliser une thèse dans le domaine de la philosophie environnementale sous la codirection de Gérald Hess (IGD - Université de Lausanne) et de Corine Pelluchon (Université Paris-Est-Marne-La-Vallée).

Après l'obtention d'un Bachelor en philosophie et histoire de l'université de Genève, j'ai poursuivi l'étude de ces disciplines au travers d'un Master à la faculté des Lettres de l'Université de Lausanne. Dans ce contexte, je me suis intéressé à l'émergence de l'écologie politique et au mouvement des paysans du Larzac dans la France des années 1970. Souhaitant explorer plus en profondeur les dimensions sociales et politiques de la question environnementale, j'ai entrepris, à la Faculté des GSE de l'université de Lausanne, un second Master consacré à l'étude de la durabilité. Je me suis alors tourné vers la philosophie de l'environnement et j'ai réalisé, sous la direction de Gérald Hess, un mémoire portant sur les conditions de possibilité du dépassement du dualisme homme-nature.

Dans le prolongement de cette réflexion, mon projet de thèse étudie les fondements ontologiques et épistémologiques de la transition écologique. Plus concrètement, dans une perspective écophénoménologique, il s'agit de mettre en évidence l'importance de nos expériences directes de la nature dans la poursuite d'un modèle éthique et politique à la hauteur des défis environnementaux contemporains.