{FIRSTNAME LASTNAME}
Jean-Michel Fallot
Maître d'enseignement et de recherche

Université de Lausanne
Institut de géographie et durabilité
Mouline - Géopolis 3218
CH-1015 Lausanne
 
 
 
Tél. +41 21 692 4336
Jean-Michel.Fallot@unil.ch

Enseignement


Climatologie (Bachelor en Géosciences et sciences de l'environnement, 2ème année du Bachelor)

Durant la première moitié du semestre, ce cours a pour objectif de fournir aux étudiants les notions de base en climatologie/météorologie et sur les principaux éléments du climat, tels que le rayonnement, la température, l'humidité de l'air, la nébulosité, les précipitations, la pression atmosphérique et les vents. Ce cours s'intéresse également à certains processus dans l'atmosphère influençant le climat tels que la circulation atmosphérique générale, les masses d'air, les fronts et les perturbations.

Durant la deuxième partie du semestre, le cours aborde quelques grands thèmes de la climatologie tels que la reconstitution des anciens climats et des variations naturelles climatiques durant l'histoire de la Terre, le réchauffement récent du climat lié au gaz à effet de serre (global change) et l'influence des villes sur le climat. Nous présentons ensuite les classifications et la répartition des principaux climats à la surface du globe, puis les analyses des bulletins météorologiques pour des situations typiques en Suisse.

4 heures par semaine au semestre d'automne.


Topoclimatologie et risques climatiques (Master de Géographie, spécialisation géomorphologie et aménagement des régions de montagne, 1ère année du Master)

Ce cours vise à fournir à des étudiants du Master non spécialisés en climatologie quelques notions et méthodes simples pour déterminer certains paramètres et risques climatiques en Suisse. Après un rappel des différents effets de la topographie sur le climat (=topoclimatologie), ce cours présente quelques formules empiriques pour estimer certains paramètres climatiques là où on ne dispose pas de mesures in situ. Il passe ensuite en revue les principaux risques climatiques en Suisse avant de présenter quelques méthodes statistiques (analyses fréquentielles) permettant d'estimer les valeurs extrêmes des précipitations et d'autres paramètres climatiques en Suisse pour des temps de retour supérieur aux séries de mesures disponibles. De telles estimations sont nécessaires pour dimensionner des ouvrages de protection contre les crues et d'autres dangers naturels liés au climat. Ce cours pratique comprend plusieurs exercices pour assimiler ces différentes méthodes.

22 heures au semestre du printemps.


Intervention dans le cadre du cours Ecologie et aménagement urbain (Master de Géographie, spécialisation Urbanisme durable et gestion des territoires, 1ère année du Master)

Cette intervention présente quelques notions de base sur la pollution de l'air et la gestion de la qualité de l'air en ville (et en campagne), ainsi que les problèmes que peuvent poser certains projets urbains au niveau de la protection de l'air, en particulier les installations à forte fréquentation. Cette intervention décrit aussi quelques effets de la ville sur le climat local et certains aménagements possibles pour atténuer les îlots de chaleur urbains.

12 heures au semestre du printemps.


Changement climatique et vulnérabilité (Master en fondements et pratiques de la durabilité, 1ère année du Master)

Ce cours du Master en durabilité a pour objectif de sensibiliser les étudiants à la problématique du changement climatique et à la vulnérabilité en Suisse et dans le monde. Ce cours rappelle d'abord les principales caractéristiques du changement climatique observé en Suisse et dans le monde depuis le début de la révolution industrielle, ainsi que les facteurs à l'origine des grandes variations climatiques. Il s'intéresse ensuite à la vulnérabilité et à l'adaptation au changement climatique, puis aux mesures permettant de l'atténuer. Les étudiants sont invités dans le cadre de ce cours à analyser des textes sur différents aspects du changement climatique en Suisse et à faire des présentations orales de leurs analyses par groupe.

24 heures au semestre du printemps.