{FIRSTNAME LASTNAME}
Laura Neville
Assistante diplômée - doctorante

Université de Lausanne
Institut de géographie et durabilité
Mouline - Géopolis 3502
CH-1015 Lausanne
 
 
 
Tél. +41 21 692 3611
laura.neville@unil.ch

Laura Neville

Laura Neville est doctorante et assistante de recherche à l'Institut de géographie et de durabilité (IGD) de l'Université de Lausanne.

Sa recherche doctorale porte sur les relations entre les déchets et l'urbanisation, en particulier sur la manière dont les ordures s'entremêlent avec les politiques de création de lieux et d'appartenance urbaine. Elle a mené un travail ethnographique de terrain à Cartagena de Indias, une ville portuaire sur la côte caraïbe de la Colombie.

Elle a été doctorante invitée à l'Universidad de Cartagena, Colombie (2019) et doctorante invitée au Centre d'études latino-américaines de l'Université de Cambridge, Royaume-Uni, grâce à une bourse FNS Doc.Mobility (2022).

Elle est titulaire d'un MSc en urbanisation et développement de la London School of Economics and Political Science, d'un master en anthropologie et sociologie de l'Université Libre de Bruxelles et d'un bachelor en géographie de l'Université de Lausanne. En 2012-13, elle a étudié dans le cadre de son bachelor, à l'Universidad de Chile, à Santiago.

Ses recherches de Master, tant à la LSE qu'à l'ULB, ont porté sur le sujet des politiques de logement dans les contextes urbains latino-américains. A la LSE, elle a exploré le thème de l'accès au logement des populations migrantes latino-américaines et a mené un travail de terrain dans les quartiers centraux de Santiago du Chili. A l'ULB, elle a développé une approche comparative de trois programmes de logement public en Colombie, en Equateur et au Brésil. Elle a ensuite continué à explorer le thème du logement des populations migrantes dans les villes d'Amérique latine, en participant à un projet de recherche à l'Universidad de Chile sur la ville minière d'Antofagasta, dans le nord du Chili. Le projet a examiné l'accès des travailleurs migrants nationaux et internationaux aux logements auto-construits.

En 2022, elle a obtenu un subside Agora du FNS qui vise à favoriser les rencontres entre la science et la société (avec Dr Silke Oldenburg, Université de Bâle ; 2022-2023). Sous le titre "Urban Waterworlds : Dialogues on Urban Flooding, Climate Justice and the Future of Water in the City", ce projet de communication explore la relation entre l'eau urbaine et le futur en dialoguant sur les pratiques et les imaginaires des mondes urbains de l'eau avec et parmi les jeunes urbains en Suisse (Bâle et Lausanne) et en Colombie (Cartagena de Indias).