{FIRSTNAME LASTNAME}
Marina Cracco
Doctorante

Université de Lausanne
Institut de géographie et durabilité
Mouline - Géopolis 3212
CH-1015 Lausanne
 
 
 
Tél. +41 21 692 3077
marina.cracco@unil.ch

Marina Cracco est une praticienne et chercheuse transdisciplinaire ayant une formation en biologie, en biologie de la conservation, en développement durable, et en évaluation. Elle est titulaire d'une licence (Licenciatura) en sciences biologiques de La Universidad de la República (R.O. del Uruguay) et d'un master en développement durable et en biologie de la conservation de l'Université du Maryland (États-Unis).

Son travail et son expérience de recherche ont été centrés sur la biodiversité, le suivi et l'évaluation des projets environnementaux, l'évaluation de la gestion des aires protégées, les approches écosystémiques et le patrimoine mondial de la nature dans des ONG (UICN, The Nature Conservancy, Conservation International), des organisations publiques (e.g. the EPFL), privées (Hornocker Wildlife Institute) et multilatérales (principalement le Bureau indépendant d'évaluation du Fonds pour l'environnement mondial, et le Fonds d'adaptation). Elle a travaillé en Amérique du Sud, du Nord et Central, les Caraïbes, en Afrique, en Asie, et, maintenant, en Europe.

Elle s'intéresse à l'interface entre l'environnement et l'évaluation. En particulier, à l'utilisation et au développement d'outils et de méthodes qui peuvent aider la société à mieux évaluer les programmes et les projets de conservation et d'environnement, dans le but d'accroître la base de données probantes pour la prise de décision, de soutenir la conception des projets, la responsabilité et l'apprentissage.

Marina est membre du Centre interdisciplinaire de recherche sur la montagne (CIRM UNIL), de la Commission mondiale des aires protégées (CMAP) de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) depuis 2006, et de la Commission de la gestion des écosystèmes (CEM), ainsi que membre du Panel du patrimoine mondial de l'UICN depuis 2016.

À l'UNIL, elle est doctorante à l'Institut de géographie et de durabilité, sous la direction du professeur Walters, et travaille sur le projet de recherche transdisciplinaire ValPar.CH. Elle est également membre du groupe de recherche du Prof. Walter "Landscapes & Societies".