IGD

Institut de géographie et durabilité de l'Université de Lausanne
Projets de recherche


Nouvelle recherche


L’acclimatation dans le projet urbain et territorial : anticiper la trame de fraîcheur dans un contexte de changement climatique. Le cas du projet de la vallée du Rhône

Domaines de recherche Mondes urbains
Mot-clefs Acclimatation
Résilience
Trame de fraîcheur
Formes environnementales
Financement Université de Lausanne
Durée Avril 2020 - décembre 2020
Site Web
Chercheuses / Chercheurs Delabarre Muriel (Principal·e requérant·e du projet) [web] [email]
Fallot Jean-Michel (Co-requérant·e du projet) [web] [email]
Reynard Emmanuel (Co-requérant·e du projet) [web] [email]
Tranda Pittion Michèle
Vignal Bertrand

Ce projet de recherche action est consacré au thème de l'acclimatation dans le projet urbain et territorial dans la perspective de produire une trame de fraîcheur dans un contexte de changement climatique. Il se focalise sur un thème d'actualité : la troisième correction du Rhône. Les cantons de Vaud et du Valais entendent profiter des opportunités offertes par le grand projet de la 3ème correction du Rhône (R3) pour repenser l'aménagement paysager des berges du fleuve et disposer d'une vision globale, d'un fil rouge, dans ce sens.

Le projet de 3ème correction du Rhône prévoit de réaménager les berges et leurs connexions, sur tout le linéaire du fleuve de Gletsch au Léman. Il offre aux maîtres d'ouvrage (MOA) l'opportunité de mettre à disposition de la population le plus grand espace public de tout le canton du Valais et un espace public intercantonal dans le Chablais, en y apportant de la qualité, de façon cohérente et coordonnée, afin de le mettre à disposition de la population. L'Office Cantonal de la Construction du Rhône OCCR3, a lancé en 2019 un concours international en urbanisme pour l'aménagement du Rhône (procédure de MEP – Mandat d'Etudes Parallèles - réunissant plusieurs cabinets d'architectes paysagistes et d'urbanistes et, parmi ceux-là, un consortium dirigé par l'Agence Base dirigée par Bertrand Vignal, chargé de cours à la FGSE, et composé de plusieurs bureaux d'études, dont Topos Urbanisme (dirigé par Michèle Tranda-Pittion, chargée de cours à la FGSE) ; Emmanuel Reynard, Professeur à l'IGD et Président de l'association « Mémoires du Rhône » a officié en tant qu'expert dans ce projet. Le projet Rhônatureparc, proposé par le consortium dirigé par l'Agence Base a mis particulièrement l'accent sur les relations géographiques entre le Rhône, la plaine et les coteaux et vallées et sur la possibilité d'utiliser le projet d'aménagement des espaces publics en lien avec la Troisième correction du Rhône, pour anticiper l'adaptation de la plaine aux changements climatiques en cours.
Le projet nous offre l'occasion d'y déployer un projet de recherche-action inédit pour penser le sujet de l'acclimatation dans une perspective de réchauffement climatique. Le changement de paradigme pour l'aménagement et le ménagement du Rhône est notoire : les deux précédentes corrections portaient le dessein d'être sécuritaires et économiques ; en plus de ces aspects, le projet retenu de « Rhônaturepark » pour la prochaine correction devra être écologique, co-construit et surtout résilient.

Quatre axes thématiques structurent ce projet :

1 - Les ressources de nature(s). Analyse et modélisation des natures présentes in situ (eau, air, sol, végétation et vivant) - analyses spatiales qualitatives et quantitatives

2 - Analyse du processus de projet

3 - Landscape urbanism : optimisation morphologique des formes environnementales

4 - Co-conception collaborative et modes opératoires

Collaborateurs de recherche :

  • Bertrand Vignal, co-directeur de l'Agence BASE - chargé de cours en atelier de projet à l'UNIL
  • Michèle Tranda-Pittion, topos urbanisme, chargée de cours en atelier de projet à l'UNIL
  • N.N. collaborateur/trice scientifique

Partenaire du projet de recherche-action : Agence BASE



3ème correction du Rhône