{FIRSTNAME LASTNAME}
Rolande Christelle Tardy
Chargée de recherche
Université de Lausanne
Faculté des géosciences
et de l'environnement
Géopolis 3502
CH-1015 Lausanne
 
 
 
Tél. +41 21 692 3611
RolandeChristelle.Tardy@unil.ch

Dr Rolande Christelle Tardy-Makamté Kakeu est une chercheuse et enseignante de géographie. Elle a une formation de géographe, orientée vers les sciences humaines, sociales et les études du développement.

Rolande est actuellement chargée de recherche à l'Institut de Géographie et Durabilité de l'Université de Lausanne dans le cadre du projet « Closing the food-waste-farming cycle : Composting and urban agriculture in Cameroon and Switzerland » financé par le SNIS (Swiss Network for International Studies). Elle se charge également de l'organisation des événements et de la coordination internationale des différents partenaires du projet (OI, ONG et autres institutions).

Rolande est titulaire d'une licence (Bachelor) en « Géographie-Aménagement-Environnement » et obtient en 2012 un Master en « Territoire-Environnement – Développement » au département de Géographie de l'Université de Dschang. Son mémoire de master s'intitulait « étalement urbain, mixité paysagère et rapports sociaux dans l'espace périurbain Ouest de Bafoussam ».

Après son doctorat en géographie soutenu en 2018 à l'UNIL, elle a obtenu en 2019 un Master of Advanced Studies (MAS) à la Haute École Pédagogique du Canton de Vaud pour l'enseignement de la géographie dans les écoles de maturité gymnasiale, au degré secondaire II ; et de la « technique de l'environnement » dans les écoles professionnelles. Son Mémoire professionnel s'intitulait « L'« image du jour » dans l'enseignement de la géographie au secondaire II : le regard des élèves sur le monde ».

Rolande s'intéresse à la ville, à son environnement, à ses acteurs et aux changements socio-environnementaux. Dans ses travaux de thèse elle s'est inspirée du champ théorique de la urban political ecology pour comprendre les inégalités environnementales dans la gestion des déchets solides municipaux à l'épreuve du partenariat public-privé au Cameroun à travers le cas de Bafoussam.

La recherche pluridisciplinaire en cours adopte une approche comparatiste Nord-Sud pour contribuer à l'étude des mesures locales d'atténuation du changement climatique mondial par la boucle du cycle consommation alimentaire - compostage de déchets - agriculture urbaine à travers les cas de Dschang et Lausanne. Cf. https://snis.ch/project/closing-the-food-waste-farming-cycle-composting-and-urban-agriculture-in-cameroon-and-switzerland/

Terrains de recherche : Cameroun, Suisse